samedi 12 septembre 2015

No impact man

 
 
Ecrit par : Colin Beavan
Editeur : Fleuve Noir
Prix : 18,50 euros
Date de parution : 11 mars 2010
Pages : 276
 
Résumé éditeur :
 
Comme nous tous, Colin Beavan en a marre d'assister, impuissant, au réchauffement climatique, à la déforestation et aux gaspillages en tous genres... Il refuse d'être partie prenante dans la fonte des glaces et la disparition des ours polaires. Son défi : vivre un an en réduisant au maximum son empreinte environnementale. Jusque-là, pas de quoi parader, d'autres l'ont fait avant lui. La grande différence c'est que ledit Colin Beavan vit en plein coeur de Manhattan, au 9e étage d'un building. Et qui dit réduction des émissions de carbone dit pas d'ascenseur, de climatiseur, de réfrigérateur, de transport motorisé – entre autres –, et quand on est un jeune père de famille, l'aventure tourne vite au casse-tête. Son premier challenge : convaincre sa femme, quelque peu accro au shopping, de jouer le jeu. Le deuxième : renoncer aux couches en plastique et aux plats à emporter. Passées ces étapes... eh bien, tout reste encore à faire. L'expérience dure un an, le compte à rebours est enclenché !
 


Mon avis :

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque avant les vacances et je viens tout juste de le finir, et il m'intriguait car il s'agit d'un homme, Colin, citoyen normal, qui assiste impuissant au réchauffement climatique, etc, et qui décide un jour, de réduire son impact environnemental autant que possible, pendant un an, avec sa femme et sa très jeune fille.

J'étais très curieuse de découvrir ce livre car j'aimerai moi-même réduire mon impact sur la planète, réduire mes déchets & ma consommation, peut-être pas aussi extrêmement que Colin, mais je voulais savoir comment allait-il changer ça du tout au tout pour un an !

Pour tout vous dire, j'ai beaucoup aimé ma lecture mais ça n'était pas exactement à ce quoi je m'attendais : c'est-à-dire que je m'attendais à avoir beaucoup d'anecdotes sur son quotidien, et on en a quelques unes, mais peu, et ce qui est écrit dans ce livre est surtout 'philosophique' et il y a quand même un certain nombre de descriptions !

En conclusion, une bonne lecture, avec des idées positives qui j'espère, ont inspiré et inspireront des gens à changer de comportement vis-à-vis de la planète !

 

7 commentaires:

  1. En pleine COP21, ça donne envie de lire ce livre, et de faire son petit geste pour la planète, comme le colibri de Pierre Rabhi.
    Aller au travail en vélo, faire son compost, récupérer l'eau de pluie, jardiner sans les poisons de monsanto et autres, ne plus prendre les sacs en plastique dans les magasins, ... finalement, on peut en faire pleins de petits gestes.
    Bon, il n'est peut-être pas trop tard, même si je viens encore de me prendre un an le 28 novembre...
    Pour changer de sujet, à quand un autre meurtre dans ce palace, un peu trop calme depuis quelque temps ?

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit commentaire, ça me fait super plaisir !